Ensemble HORTUS MUSICALIS

Dimanche 26 septembre 2021 à 17h00
Eglise Sainte-Aurélie STRASBOURG
Concert de présentation à l’occasion de la sortie du nouveau CD « HORTUS » de l’Ensemble HORTUS MUSCALIS
Jean-Luc IFFRIG à l’orgue
Musiques du XVIIème siècle en lien avec le répertoire Strasbourgeois de l’époque pour voix instrument et orgue
Concert gratuit – Prix de lancement du CD : 12 euros. Après le 26/9 : 15 euros.

Pré-commandes possibles par mail : contactsappehm@gmail.com

 

Programme du concert

Abraham van en KERKHOVEN (1618-1701)
Fantasia in d

PSAUME 24
Anthony Van NOORDT (1619-1675)
La terre au Seigneur appartient Plain-chant
Mais sa Montaigne est un sainct lieu Béatrice Dunoyer, Laura Phelut harm S Mareschal
variation 1 orgue
L’homme tel, Dieu le bénira René Schirrer harm Cl Coudimel
Variation 2 orgue
Haussez vos têtes, grands portaux Plain-chant harm S. Mareschal
Variation 3 orgue

Claudio MONTEVERDI (1567-1643)
Jubilet tota civitas Béatrice Dunoyer & continuo

AVE MARIS STELLA
Jehan TITELOUZE (1563-1633)
Ave maris stella
Verset 1 orgue
Solve vincla reis
Verset 2 orgue
Virgo singularis
Verset 3 orgue
Sit laus Deo Patri
Verset 4 orgue

Heinrich SCHÜTZ (1585-1672)
Eile mich Gott zu erretten Laura Phelut & continuo
Ich beuge meine Knie Lucien et Jean Moissonnier & continuo

VATER UNSER
Johann Ulrich STEIGLEDER (1593-1635)
Fantasia, oder Fugen Manier   orgue
Vater unser im Himmelreich   plain-chant
Es komm dein Reich zu dieser Zeit   Béatrice Dunoyer et orgue
Gib uns heut unser täglich Brot   2 dessus et continuo Johann Hermann SCHEIN
All unser Schuld vergib uns Herr   Thierry Spiesser et orgue
Amen, des ist : Es werde wahr !   Orgue variation 40 Toccata

Ensemble HORTUS MUSICALIS

Béatrice DUNOYER soprano, Laura PHELUT mezzo, Richard BENEDICTO ténor, Jean-Paul MEYER ténor,
Maurice SUTTER basse, René SCHIRRER basse, Lucien MOISSONNIER basse, Jean MOISSONNIER basse, Thierry SPIESSER sacqueboute.
Ivan SOLANO direction musicale
Jean-Luc IFFRIG orgue

*********************

HORTUS

Le jardin des maraîchers…

Datant de 1718, l’orgue Andreas Silbermann de l’église Sainte-Aurélie, installé dans l’ancien quartier des maraîchers de Strasbourg, témoigne des plus remarquables caractéristiques musicales et organologiques de l’époque de sa conception. Magnifiquement reconstruit par le facteur d’orgue Quentin Blumenroeder en 2015, il n’en impose pas moins en tant qu’instrument actuel et contemporain. Et comme le contemporain naît de ses racines, géographiques et temporelles, c’est à ces racines qu’est consacré l’objet du présent enregistrement. Les pièces choisies font partie du répertoire connu à Strasbourg au XVIIème siècle et ont très bien pu être interprétées autour de cet orgue au début du XVIIIème siècle. L’agencement des œuvres ne cherche pas tant une vérité historique qu’une mise en cohérence des quatre thématiques qu’on retrouve dans des chorals, psaumes ou hymnes bien connus à cette époque : Nature, Doute, Croyance et Espérance.

Le jardin des âmes…

Dans son ouvrage « Le spirituel dans l’art », paru en 1910, Vassily Kandinsky interroge la fonction symbolique et spirituelle de l’Art. Dans une œuvre d’art, le côté esthétique est sublimé par une approche spirituelle, où l’âme de l’artiste entre en résonance avec l’essence même du geste créatif. Les œuvres interprétées portent certes en elles l’aspect esthétique et spirituel lié à leur époque de création, elles n’en permettent pas moins, comme le dit Robert Misrahi dans « L’Eden Mozart », une lecture ou une relecture actuelles et humaines de leur propos, en dehors de leur contexte liturgique. Ainsi, Wir glauben all an einen Gott, Vater unser im Himmelreich, le Psaume 24 et Ave Maris Stella expriment-ils les préoccupations, de tous temps, de l’âme humaine.

Le jardin des musiciens…

Jusqu’à la parution du CD, notre projet et notre travail représentaient un défi. Un enregistrement est une mise en mémoire du geste artistique unique qui se déroule dans un temps donné. Il participe ainsi de la re-création de l’œuvre. La création de ce CD est en elle-même un acte artistique, aussi bien musical que graphique. Pour Rainer Maria Rilke : « Une œuvre d’art est bonne quand elle est née d’une nécessité ». Pour d’autres, comme Gilles Deleuze, « la création artistique est un acte de résistance ». D’où viennent cette nécessité, cet acte de résistance ? Peut-être, tout simplement, de cette nécessité vitale d’exister, avec la part de mystère qui entoure cette existence même. L’idée d’intituler le présent enregistrement HORTUS est issue de cette dynamique du « concept jardin », dans son acception la plus large. Le jardin où l’on cultive, où l’on soigne, ou l’on découvre, où l’on admire… Tout un écosystème qui donne du sens à une véritable harmonie entre l’humain et son environnement. La nature est toujours inspirante pour l’artiste : elle est une nourriture tant terrestre que spirituelle. Alors, promenons-nous dans ce jardin qui nous est offert.

Jean-Luc Iffrig, directeur artistique Ensemble Hortus Musicalis